L'école d'autrefois de Château-Chalon
Bilan/perspectives
Rechercher sur le site :

Image005

 

Château-Chalon : la seconde vie d’une école de campagne :

"Consigner la mémoire encore vivante d’une petite école républicaine" : c’est le projet de la municipalité et des "Amis de Château-Chalon" qui se préparent à rouvrir une classe telle qu’elle existait en 1930 : un musée interactif, un lieu de recherche mais aussi un projet d’accueil pour des «classes patrimoines».

 

 

En juin 1988, l’école de Château-Chalon ferme ses portes et les neuf derniers élèves devront, comme tant d’autres enfants du milieu rural, subir la contrainte des transports pour poursuivre leur scolarité au chef-lieu de canton.

Les parents d’élèves, les élus, l’instituteur et les "Amis de Château-Chalon" avaient bien tenté de montrer le redressement de la courbe démographique... la décision fut irrévocable. Aujourd’hui une quinzaine d’enfants prennent le bus et l’école reste désespérément vide.

L’association "Les Amis de Château-Chalon" qui occupe ponctuellement les deux salles pour quelques activités et pour stocker du matériel ont donc décidé de rouvrir l’une des deux salles de classes.

L’idée a germé dans la tête de Françoise-Jeanne Nicod, responsable du centre local de l’IUFM et membre du Foyer rural depuis de nombreuses années.
Il faut dire que l’une des salles avait conservé en partie l’atmosphère qui régnait encore il y a quelques décennies dans la petite école.

On avait d’ailleurs utilisé les tables et quelques accessoires pour les scènes de spectacles de « Quo Jadis » qui faisaient référence à la communale.

Le conseil municipal ayant donné son accord pour mettre à disposition ce local, Château-Chalon s’apprête donc à reconstruire à l’identique la salle de classe du début des années 30. «A cette époque il y avait deux cours pour les garçons et les filles et le couple d’instituteurs reste encore très présent dans nos mémoires» se rappellent les anciens qui pourront encore fournir témoignages, cahiers, leçons de morale et même quelques motifs d’absences pittoresques en cette période où les activités agricoles influençaient la scolarité des petits castel-chalonnais.

 

La commune de Château-Chalon, le foyer rural « Les amis de Château-Chalon » présentent l’”école d’autrefois” de Château-Chalon

L’”école d’autrefois” de Château-Chalon participe à la valorisation du patrimoine

La commune de Château-Chalon s’est depuis longtemps efforcée de valoriser les nombreux atouts, tant sur le plan géographique, historique, architectural, agricole et viticole, de son patrimoine local.

Depuis sa création, l’association loi 1901 « Les amis de Château-Chalon » s’est donné pour objectif d’animer le territoire dans lequel elle évolue. Elle a animé pendant plus de 20 ans un rendez-vous incontournable du département : les sons et lumières qui se sont prolongés par quelques années de « Quo Jadis ».

Depuis l’an 2000, de nouvelles animations ont été mises en place : les saveurs du terroir, la découverte du patrimoine local par le biais de balades commentées en calèches et depuis quatre ans, un week-end consacré aux artisans de la forge.

C’est dans cet esprit qu’est né en 2001 le projet « Ecole d’autrefois » : Reconstituer dans la maison d’école du village une salle de classe d’autrefois (période 1884-1939) pour accueillir le grand public, des classes entières travaillant dans le cadre de projets pédagogiques, des enseignants conduisant des recherches.

 

Année 2002 : année de mise en oeuvre du projet « école d’autrefois »

Les responsables institutionnels (commune, canton) ont accueilli favorablement le projet. La commune a mis à disposition le local et a pris en charge l’investissement. Les travaux de réfection et d’aménagement ont été confiés à une entreprise d’insertion et à deux établissements d’enseignement professionnel. Les habitants du village et les membres du foyer rural « Les amis de Château-Chalon » ont participé très activement à la recherche de documents et de matériels scolaires, à la remise en état du mobilier retrouvé et à l’installation du lieu. L’IUFM de Franche-Comté et des responsables de l’Education Nationale ont apporté leurs conseils scientifiques.

C’est ainsi que le 11 juillet 2002 a eu lieu l’inauguration avec la participation des enfants du village.

Années 2003, 2004 et 2005 : le concept se précise

Il s’agit là de la reconstitution, au sens classique du terme, d’une salle de classe d’autrefois : il s’agit là de créer une atmosphère. Il s’agit là de conserver et de montrer le plus grand nombre possible d’objets relatifs à la vie de l’école à cette époque (1880-1930). Il s’agit là d’offrir une collection importante de manuels scolaires de toutes les matières enseignées alors. Il s’agit là d’un musée interactif : le visiteur est acteur : il peut aussi bien rechercher le syllabaire de son enfance qu’écrire à la plume et à l’encre violette sur du papier ancien. Il s’agit là d’un lieu où des classes peuvent être accueillies et vivre une demi-journée au rythme d’autrefois. Il s’agit là d’un lieu où pourront être effectuées des recherches sur l’enseignement de telle ou telle discipline, sur l’évolution de l’enseignement de tel ou tel sujet.

Des animations spécifiques sont organisées ponctuellement : dictées du certificat d’études lors des journées du patrimoine par exemple. L’accueil est assuré le week-end de juin à octobre par des bénévoles, en juillet et en août par des étudiants stagiaires.

Un guide descriptif a été élaboré pour aider à la visite.

Ce projet n’a pas pour objectif d’offrir une image nostalgique de l’école d’antan mais d’inciter à une connaissance, une réflexion sur les contenus de l’enseignement, ses programmes, ses outils, ses pratiques, sa philosophie.

Le bilan de fin 2007

Dans cette salle alternent atmosphère silencieuse, propice à la lecture, la recherche, la méditation, atmosphère bruissante des acclamations de surprise, de plaisir, de regret, et, de temps à autres surgissent des moments d’âpres discussions.Chaque génération trouve là quelquechose qui capte son attention et … que de réflexions à la lecture de la phrase de morale calligraphiée au tableau noir… Les visiteurs, en sortant, remercient et félicitent pour cette initiative qu’ils trouvent pertinente, visiteurs toujours plus nombreux.C’est près de 7 000 personnes qui par an franchissent le seuil de la salle de classe.Une trentaine de groupes français ou étrangers ont été accueillis et pour lesquels ont été organisées des visites guidées spécifiques.

Quarante classes environ depuis 2001 ont vécu ici une demi-journée de classe comme autrefois. La salle etait trop exigüe pour contenir les nombreux candidats aux dictées du certificat lors des journées du patrimoine ou lors des jours de fête.

Fin 2007 (24 et 25 novembre) notre “école d’autrefois” s’est transplantée sur les lieux du forum du livre de Lons -le-saunier. Ce sont des milliers de visiteurs (enfants accompagnés de leur parents ou de leur maîtres surtout) qui ont pu s’exercer à l’écriture à la plume et se voir répondre à leurs questions.

Le thème présenté qui suscite un très vif intérêt et le concept choisi qui suscite l’expression et l’action concourent à un succès certain, succès qui laisse penser que cette action de culture est vraiment digne d’être poursuivie et développée.

Perspectives

Beaucoup peut être encore accompli…

En ce qui concerne l’accueil du public :
Informer afin de susciter plus de bénévolat et former ces bénévoles.

En ce qui concerne le matériel :

  • Enrichir le plus possible le fonds tant au niveau du matériel pédagogique que des manuels, des objets ou du mobilier scolaires.
  • Etablir un inventaire du fonds , consultable et utilisable par les moyens modernes de traitement de l’information.

En ce qui concerne les visites :

  • Imaginer et mettre en place une signalétique en relation avec le guide papier.
  • Préparer des animations à conduire dans ce lieu qui favoriseront la réflexion sur des thèmes liés au patrimoine local : étude de l’habitat rural, lecture du paysage, fabrication du fromage et travail de la vigne….etc
  • Concevoir des activités pédagogiques et culturelles pour des élèves dansle cadre de projets sur un temps long.

En ce qui concerne la poursuite du projet :

  • Rechercher des liaisons avec les partenaires privilégiés et indispensables que sont la communauté de communes des coteaux de la Haute Seille, les responsables de l’éducation nationale, la direction régionale du tourisme, les structures muséales similaires pour poursuivre l’action engagée et travailler à des actions d’une toujours plus grande qualité.
  • Envisager la prise en charge d’une personne qui effectue l’entretien du lieu, veille à sa sécurité, soit disponible pour assurer l’ouverture, la fermeture, une permanence régulière…

Une revue de presse (visible à l’école)

 

7 - Crédits photos (P. nicod)

 

Image005

Image007Image011 Image013 Image021

 

 

 

 

 Pour nous contacter :

site internet http://www.tourisme-chateauchalon.fr

E-mail : jurahauteseille@gmail.com

Adresse : place de l’Église 39210 Château-Chalon (en face de l’église)

Tel : 03.84.24.76.05

Prix : 1,00€ par personne (élève ou adulte) au titre d’une participation aux frais et soutien au musée.
 

Contacts et réservations (groupes d’élèves ou d’adultes ) : consulter la rubrique "réserver"

 

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu